• Traveller's Hôtel de la Païva
  • Accueil, le mot de Jacques Bravo - Président du Cercle Colbert
  • Batiment
logo_gif

Élus locaux et parlementaires de toutes orientations politiques, experts de haut niveau du public et du privé,  le Cercle Colbert est une association unique de compétences travaillant ensemble à un nouveau cadre de la gestion publique locale.

 

Qui

Des élus locaux, pour certains dirigeants d’associations d’élus, des parlementaires, des directeurs généraux de collectivités, des professeurs de grandes écoles ou d’université, des experts-comptables et juristes, des journalistes spécialisés, des experts et consultants du secteur privé, des financiers du secteur public…

 

Pourquoi ?

Parce que les collectivités locales vont devoir faire face rapidement à un défi majeur

Depuis 1982, la décentralisation a organisé des transferts de compétences de l’État vers les collectivités locales. Mais les transferts financiers correspondants, pour que les collectivités puissent pleinement exercer leurs nouvelles compétences, ne sont pas toujours équivalents aux compétences transférées. On a assisté parallèlement à une augmentation très importante des dépenses de fonctionnement, à un accroissement de la pression fiscale locale, et à des niveaux d’endettement de plus en plus élevés.

Ce niveau global de dépenses, à la limite du supportable, participe par ailleurs directement au creusement des déficits publics. La nécessité de résorber les déficits publics va conduire l’État à resserrer considérablement ses interventions financières vers les collectivités locales. Cette situation inquiète d’autant plus les autorités locales qu’elle va peser directement sur le tissu économique et sur les entreprises, dont les collectivités locales sont les clients. À cet égard, les dépenses d’investissement représentent 73 % de la totalité de l’investissement public en France. Quant aux dépenses de fonctionnement, elles représentent plusieurs points de PIB, et, pour beaucoup d’entreprises, elles représentent une part importante de leur chiffre d’affaires.

Pour faire face à ce défi majeur, il va falloir s’adapter et dégager des marges de manoeuvre. L’objectif est de ne pas réduire le périmètre des interventions des collectivités locales. Il faut dépenser ‘’utilement’’, c’est-à-dire se placer dans une logique de satisfaction des attentes légitimes des populations, favorable au tissu économique local et national.

Parce que les élus doivent se fixer de nouveaux objectifs de gestion

Concrètement, il va falloir faire autant, voire mieux, avec moins de ressources, car les collectivités locales n’ont plus de marges de manoeuvre en matières d’endettement et de pression fiscale.

Confrontées à la raréfaction des ressources et à des problématiques de moyens, les collectivités locales doivent se fixer les objectifs suivants :

  • Maintenir, voire améliorer le niveau et la qualité des services rendus
  • Optimiser leurs ressources financières et réduire leurs dépenses ‘’non productives’’
  • Optimiser leur organisation interne, leurs méthodes de comptabilité et de gestion

 

Comment ?

En créant un espace de réflexion au-delà des clivages politiques : le Cercle Colbert

Le Cercle Colbert (association loi 1901) s’est donc constitué autour de parlementaires et élus locaux de diverses sensibilités avec, à leurs côtés, des cadres dirigeants de collectivités locales, des experts-comptables, des avocats, des juristes, des journalistes de la presse professionnelle, des enseignants, des financiers…

Réunis au sein du Cercle Colbert, ils veulent repenser l’action publique, échanger, analyser et proposer des solutions. Ils veulent aider les collectivités locales et leurs élus à s’adapter, à retrouver de la visibilité, et à dégager des marges de manoeuvre pour faire face aux nouveaux enjeux. Ce qu’ils vont dire, ce qu’ils vont proposer est d’ores et déjà très attendu par les collectivités locales et leurs partenaires, les entreprises.

Nombre d’élus sont d’une grande qualité, quelquefois méconnue. Et les échanges déjà engagés sous leur direction, et avec cette diversité de compétences à leur service, sont déjà productifs. Ils permettent d’envisager sereinement une évolution plus optimiste.

Les travaux des groupes de travail institués à l’intérieur du Cercle Colbert vont servir de base à un premier événement :

« Le Grand Débat pour une nouvelle gestion publique locale »

 

Ce Grand Débat doit se tenir prochainement à l’Assemblée nationale. Il sera suivi par la diffusion de publications et par la rédaction d’un « Livre blanc ».

Le Cercle prépare par ailleurs une série de petits déjeuners-débats, avec une personnalité auditionnée sur sa vision de la gestion publique locale et sur l’avenir de nos collectivités.