Le statut de la Corse après le 1er janvier 2018 : politique, finances, fiscalité, gouvernance

Le 12 juillet 2017

Le 12 juillet 2017 le Cercle Colbert organisait un débat sur la Corse où de nombreux thèmes ont été abordés : 

- Le statut de la Corse en France et en Europe

- Le statut particulier de la Corse avant et après la loi du 1er janvier 2018

- Le statut du résident corse et les nouvelles règles financières, fiscales, comptables applicables à la nouvelle collectivité

- Quel avenir pour la Corse ? Comment optimiser les nouvelles compétences ?

De nombreux intervenants se sont succédé :

- Henri de Grossouvre a démarré l'événement et présenté le déroulement de la journée

- Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse a présenté le contexte de la réforme et du nouveau statut

- Jean-Marc Peyrical, avocat, maître de conférence finances et services publics, et Président de l'association pour l'achat dans les services publics a présenté le nouveau statut de la Corse après le 1er janvier 2018

- Robert Hertzog, professeur, intervenait sur le statut de l'Alsace

- Jacques Ferrara, ancien maire d'Ajaccio intervenait sur la répartition des compétences et les équilibres à trouver entre la collectivité de Corse et les EPCI

- Claire-Cécile Montecattini, doctorante sur le statut de résident corse

- Frédéric Gabillon, expert comptable, décryptait la nouvelle ordonnance sur les règles budgétaires, financières, fiscales et comptables applicables à la nouvelle collectivité unique

- Jean-Philippe Atzenhoffer, docteur en sciences-économiques, intervenait sur le statut des régions et sur la compétitivité économique

- Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, pour conclure l'événement.